Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 
 
 
 

Les stratégies de l’ombre du capitalisme - Roland Vartanian - 13

La situation de la planète relève de tous les dangers, jamais l’homme n’avait défié la nature de telle façon au nom d’un système voué à l’échec, LE CAPITALISME, les stratèges de l’ombre du capitalisme n’hésitent pas à entraîner le monde vers une catastrophe annoncée, puisque l’on sait que cette guerre est perdue d’avance et que la nature sortira vainqueur de ce combat pour reprendre ses droits.

Depuis le début du vingtième siècle les progrès des sciences et technologies, ont permis à l’homme de promouvoir une émancipation qui  devait lui assurer une vie meilleure. Pour exemple la robotisation, la mécanisation, les engins de levage, les outils de télécommunication, la machine outil qui remplace progressivement la main de l’homme, vont révolutionner le monde du travail tel qu’il était vécu, et vont promouvoir une autre façon de penser la vie avec l’aide de ces nouveaux matériels.

Dans ce contexte les transports de marchandises et les transports de personnes vont totalement modifier l’aménagement des territoires, cela va entrainer une vision nouvelle de la promotion sociale au sens propre du terme et va conduire le monde du travail à organiser son avenir avec et autour de ces nouveaux éléments. Pour autant du grand capital à la petite bourgeoisie il y a une volonté de s’accaparer ces nouvelles technologies en les mettant au  service  des nantis,  comme toujours,  en veillant scrupuleusement à ce que les travailleurs ne profitent en rien des progrès qu’ils auront créés eux-mêmes.

Les forces de l’ombre du capitalisme vont organiser les outils de productions qui permettent un développement massif de l’activité en utilisant les mêmes méthodes que par le passé, à ce rythme les bénéfices des entreprises vont augmenter de manière exponentielle et vont garnir les coffres du grand capital. La conséquence de ce mépris va provoquer des mouvements  de résistances  dans les classes populaires qui voient bien comment les grands patrons sont protégés avec l’aide des pouvoirs politiques, ce qui permet à cette voyoucratie d’agir en toute impunité. La conscience de classe déjà bien encrée dans les masses populaires, de par le comportement des nantis va prendre peu à peu, en s’intensifiant pour créer un effet boule de neige, les travailleurs vont refuser de continuer a subir ce capitalisme qui les écrasent depuis des siècles , ils vont décider de prendre leurs responsabilités en s’unissant et en s’organisant avec la volonté manifeste de partager les  richesses produites, et, pour réussir ce combat, ce sera la masse contre la minorité de nantis qui refusent tous compromis, LA LUTTE DES CLASSES se met en mouvement.

Depuis les fédérés pendant la commune de PARIS un vent de liberté a creusé un sillon qui débouchera lentement sur la création de mouvements épars, qui chemineront vers une organisation qui se fédèrera en syndicat du monde du travail, cette union va permettre au travailleurs de défendre leurs  maigres droits, et de réclamer de nouveaux droits, la société en mouvement, ne peut plus tolérer que le sort des salariés soit décidé par d’autre qu’eux-mêmes. Ils sont les créateurs de richesses, sans eux, aucun produits ne serait créé, fabriqué, ou transformé. Dans le même temps les schémas politiques tels qu’ils sont conçus par le capital et la bourgeoisie vont être également bousculés, le parti socialiste naissant va timidement créer la surprise, timidement parce qu’il n’y aura pas de rupture avec le capitalisme, il propose simplement d’ajouter un volet social dans la vie des citoyens, tout en acceptant de gérer le capitalisme en le maintenant comme modèle de société. A partir de ce constat on est en droit de se demander si la création de ce parti n’était pas gangrénée par les stratèges du capital, qui voulaient tuer dans l’œuf ce vent de révolte qui gronde dans tous l’hexagone. Chez les stratèges de l’argent, la panique est dans leurs rangs, ils sont lucides et savent que ce mouvement peut porter atteinte à leurs intérêts. La viticulture est malade, l’industrie des mines est a bout de souffle, le malaise est flagrant, et fait tâche d’huile dans tous les secteurs de l’activité, la France est malade de ses progrès de ses succès tout cela parce que le capital n’a pas l’intention de partager les résultats de ces succès. Face à la stratégie qui se dessine, au lieu du dialogue ce sera la répression sanglante, le grand capital à  toujours organisé des ripostes pour la défense de ses intérêts, pour cela il va donner de la troupe contre les manifestants, les stratèges de l’ombre vont redoubler d’énergie pour défendre leurs intérêts, ils vont agir sournoisement, dans l’opacité la plus totale afin de peser sur les grandes décisions qui pourraient porter atteinte à leurs intérêts. Il faut sauvegarder les profits des dominants, sans rien concéder, sans rien partager, avec ceux qui travaillent et crée la richesse. Pour atteindre de tels objectifs ils n’auront aucuns scrupules, même si c’est au prix de vies humaines ils agiront sans tabous pour la défense de leurs intérêts, pour cela ils gangrèneront les bases les plus élémentaires de la démocratie, le colonialisme va leur permettre de mettre en place des pouvoirs à leurs services dans de nombreux pays sur la planète aux prix de moyens considérables qui sont assurés par des retours d’investissements, quand leur stratégies fonctionnent puisqu’après, ils tireront les ficelles des marionnettes qu’ils ont eux-mêmes mises en place, ils pilleront les richesses en imposant leurs volontés sur les grandes orientations des assemblées  dictant les lois, qu’ils suggèreront aux au  ministres et présidents qu’ils auront décidés de placer au pouvoir. Ils pousseront ce raisonnement jusqu’au bout, les peuples subiront parfois  le colonialisme pour certains pendant des siècles avant de s’en émanciper, l’exemple de la GUERRE D’ALGERIE montre bien combien ce processus a été ravageur en tenant ce peuple sous le joug du colonialisme.

Cette peste brune de l’ombre continue de sévir aujourd’hui encore et plus que jamais, elle est toujours debout organisée, toujours sur le qui vive, elle est consciente du danger qui la menace, c’est pourquoi elle continue ce lugubre combat sans relâche, sachant pertinemment que le système qu’elle impose est voué à l’échec, elle continue sa course en avant jusqu’au suicide. Car quelles sont les raisons qui mènent à une telle réflexion ? Quels sont les échecs populaires qui ont permis à ces voyous planétaires d’agir en toute impunité ? Comment ont-ils organisés les choses ? Au début du vingtième siècle le monde du travail et la production sont organisés dans les pays avec de grandes concentrations ouvrières, au travers d’usines employant des milliers de salariés, hommes femmes enfants , en France, l’exemple des maîtres des forges est marquant, ils vivent sur des tapis de fortunes pérennes, ils ont une démarche paternaliste, qui permet de mieux exploiter leurs sujets, nous sommes dans une vision moyenâgeuse de la société, c’est germinal dans les mines c’est les grandes industries , la métallurgie, le charbon, le textile, les industries chimiques, les manutentions portuaires, la construction et la réparation navale etc… toutes ces structures emploient des milliers de personnes, ces concentrations ouvrières vont ouvrir une voie nouvelle pour les salariés et  leurs permettre de s’organiser pour défendre leurs droits,  pour améliorer leurs conditions de travail, ils vont s’unir en créant une organisation syndicale. C’est au prix du sang, que les travailleurs seront déterminés, a défendre leurs revendications, les solidarités s’organisent, car les nantis ne veulent rien céder, aucun avantages quels qu’ils soient et qui pourraient faire la preuve irréversible que le monde du travail peut obtenir des droits en s’unissant. Les combats seront rudes avec la CGT qui a ce moment est la seule force syndicale a laquelle les travailleurs adhèreront, ils ont confiance et les premiers résultats sont des preuves tangibles que l’union des forces populaires  offre une ouverture vers des horizons meilleurs pour leurs conditions de vies. Suite à cela la durée légale du travail va se profiler, le repos hebdomadaire aussi, très vite le mouvement fait tâche d’huile dans le pays et au-delà des frontières de la France, très vite les stratèges de l’ombre du grand capital vont réagir, il n’est pas acceptable pour eux de laisser aller un tel affront, pour cela ils se serviront de la droite réactionnaire, du radical socialisme et de la social démocratie, pour endiguer le mouvement, mais le système capitaliste a ses contradictions, malgré tous ces artifices, ils échoueront dans leurs stratégies.

Après avoir encaissé des reculs sociaux importants, cette série d’échecs, va les conduire à utiliser l’arme fatale, celle qu’ils utilisent lorsque le système capitaliste est a bout de souffle, pour casser les mouvements populaires et cacher la faillite du système, ils ont décidé de déclencher une guerre mondiale, dans le camp social démocrate des voix s’élèveront en vain , pour éviter ce massacre, les nantis n’hésiteront pas à les faire taire, en assassinant  Jean JAURES  chef de file des opposants a cette stratégie suicidaire, radicalement opposé à cette guerre, à cette boucherie qui se profile.

Une guerre mondiale, de 1914 à 1918 quatre années pendant lesquelles les usines d’armements vont tourner à plein régime, dans les deux camps, cela ne dérangera pas les nantis, car les usines qui fabriquent les bombes sont leurs propriétés, ce qui par la même occasion va leur permettre de remplir les caisses des castes, ces voyous vont fabriquer pendant quatre années des engins de mort qui vont assassiner les peuples et raser les villes et villages sur les lieux de combats et faire de cette guerre un véritable charnier, après l’armistice du 11 novembre 1918 ces mêmes nantis seront sur tous les fronts de la reconstruction avec de juteux contrats, pour réédifier ce qu’ils avaient eux-mêmes contribuer a détruire. Durant cette période de guerre en 1915  dans la Turquie, Alliée de l’Allemagne, le pouvoir jeune Turc va ordonner de perpétrer le premier génocide du siècle en massacrant un million et demi d’ARMENIENS  ur les ruines de l’empire Ottoman,  en récupérant les sept provinces dans lesquelles vivaient les Arméniens de Turquie, cette drôle de guerre va  donner du souffle au capitalisme les rescapés des massacres d’Arménie seront accueillis en France pour remplacer les morts de la bataille de Verdun quand il faudra redémarrer les usines après la guerre, il émigreront aussi vers d’autres pays d’accueil, partout sur la planète, le sort était joué le grand capital aura réussi à gagner du temps et par là même redéfini sa stratégie pour les années a venir. Toutefois les stratégies même si elles sont écrites d’avance, rencontrent parfois des surprises, ils n’avaient pas prévus la révolution d’octobre 1917 en Russie elle va faire naitre un espoir pour l’homme. Les révolutionnaires Russes vont créer l’espoir d’une solution alternative au capitalisme, c’est la révolution d’octobre en Russie qui va le remettre en cause, en éveillant les consciences de classes en aidant les prolétaires à développer un mouvement international, la phrase prolétaires de tous les pays unissez vous ! Prendra tous son sens et  créera un mouvement planétaire qui va pousser les stratèges de l’ombre du capitalisme à redoubler de vigilance pour éviter que ce mouvement ne réussisse. Ils vont pour cela mener le combat guerrier contre les Bolchéviques en Russie, en organisant des groupes armés de russes blanc, aidé par les Minchévics Georgiens, les cosaques et d’autres avec l’espoir que cela suffira à déstabiliser  le pouvoir qui à prit le contrôle de la Russie, alors que,  d’autres révolutions sont en marche dans les pays frontaliers de la Russie. Tous ces renversements vont avoir des échos dans toute l’Europe, ce qui risque de mettre en péril le modèle capitaliste. En 1920 ces pays révolutionnaires vont se fédérer en créant l’union des républiques socialistes soviétiques. En 1920 en France au congrès de Tours la division des socialistes, verra naître le Parti Communiste Français qui va renforcer la solidarité, son objectif est la rupture totale avec le capitalisme, en créant la voie d’une société socialiste, remettant en cause les intérêts privés, en appelant au développement des services publics, à la nationalisation des outils de production en clair en dépossédant les nantis de leurs privilèges, pour un partage équitable des richesses, pour une vie meilleure, de progrès social, de liberté et de paix.

Ce mouvement prendra corps et se développera sans discontinuer, pour faire du PCF un grand parti politique avec lequel il faudra compter en France, ses élus sont au service de la population et défendront avec acharnement l’intérêt de la classe ouvrière, cela permet aussi dans le pays un débat permanent auquel se joindront les plus grands intellectuels, l’enrichissement de la pensée des classes populaires va permettre a la France un essor qui gène les tenants de la finance qui ne voient pas d’un bon œil cette démonstration de partage et d’émancipation du peuple. Ce processus va gagner les grands pays d’Europe en provocant une peur panique chez les milliardaires qui y verront un danger pour la sauvegarde de leurs coffres forts. Les stratèges vont alors jouer la carte de la division politique et syndicale, en développant la montée du populisme pour faire contre poids a cet élan démocratique, ils vont pour cela ne pas hésiter à jouer avec le feu, ils vont se servir du fascisme contre la démocratie, Hitler en Allemagne, Franco en Espagne et Mussolini en Italie, trois pays ou le danger gronde, alors qu’en France le front populaire tire la population derrière les grèves de 1936, l’Espagne est au bord du chaos, la guerre civile menace, l’Italie assassine les opposants aux chemises noires et jette sur les routes de l’exil les démocrates qui résistent à cette poussée du fascisme, les stratèges du capital vont alors rééditer à une grande échelle la stratégie de 1914, d’abord une guerre civile en Espagne pour mater les revendications populaires, et si cela ne suffisait pas une guerre mondiale pour casser l’élan fraternel qui à gagné la planète, avec le ferme espoir de faire chuter l’URSS dans ce conflit. Ils vont aider Franco , malgré l’aide apportée par les brigades internationales ils vont écraser les républicains Espagnols, la défaite des républicains va  contraindre les survivants à l’exil et va installer Franco  au pouvoir en Espagne à la tête d’une dictature qui va durer quarante ans, mais cela n’y suffira pas, ils ont mit Hitler et les nazis au pouvoir en Allemagne, ils vont avec cette armada créer le plus grand conflit armé que la planète ai connu jusqu’alors, le désastre qui s’en suivra sera sans précédant, ils vont raser de  la surface du globe les villes et villages, ils vont déporter les démocrates Allemands, puis interner  et assassiner six millions de juifs, les tsiganes, les homosexuels ne seront pas épargnés, les opposants politiques non plus, faire des millions de morts dans les camps de concentrations, c’est un génocide, audelà de l’Haulocoste, des millions de morts périront dans les champs de bataille sur les lignes de front, les usines d’armements qui fabrique les armes sont la propriété des nantis de la terre, ils ne sont pas gênés par le bruit des bombes, leurs affaires vont bon train, ils sont a l’abri loin des combats ils comptes leurs milliards, pour fabriquer ces arsenaux, ils exploitent la main d’œuvre des pays assiégés, ils ont mit le service du travail obligatoire, les ouvriers étranger des pays occupés, sont déportés vers les usines en Allemagne et qui fabrique les engins de Mort  qui les assassinent, dans ces usines  la résistance s’organise ces ouvriers sabotent le travail, mais malgré ce, le 3eme Reich continue sa progression et ces ravages.

Les stratèges guerriers de l’armée Allemande forts de leurs succès, vont commettre la même erreur que L’armée Napoléonienne quelques années plus tôt, ils vont se briser les reins sur le front de l’Est. La résistance s’organisera partout contre l’offensive des Nazis, L’union soviétique résiste a Moscou, a Stalingrad, à Koursk , à Leningrad, l’armée rouge inflige une sévère défaite aux nazis, après ces reculs l’armée Allemande et ses alliées vacillent, depuis Londres le général DE GAULLE organise la résistance en France, parmi ces résistances n’oublions pas de citer les rôles héroïques joués en France par  les Francs Tireurs et Partisans Français et les Francs Tireurs et Partisans de la Main d’Oeuvre Immigrée organisés par le parti communiste Français, dont 70.000 d’entre eux tombèrent sous les balles Nazis, le rôle de Jean MOULIN (père du manifeste du conseil national de la résistance) à la direction des forces Françaises de l’intérieur et l’union de toutes ces forces résistantes, vont mettre l’armée Allemande en déroute en France,  l’Armée Rouge de sont côté avance inexorablement sur le front de l’est pour s’apprêter à donner l’assaut sur BERLIN, partout l’Allemagne Nazi est en recul la défaite est proche. Ne s’avouant jamais vaincu,  pris a leur propre piège, qui consistait à faire chuter l’URSS les stratèges de l’argent vont alors imaginer un débarquement en France pour prendre a revers le troisième Reich avec tout l’éclat que cela impose, les Américains qui sont resté loin de ce conflit pendant les moments les plus difficiles vont arriver en libérateur sur les côtes Normandes , les stratèges savaient que s’ils ne le faisaient pas l’armée rouge allait vaincre Hitler et  qu’elle aurait continué sa progression, qu’alors, c’est son modèle de société qui dominerait l’Europe, c’est pourquoi le débarquement Américain  afin de faire prévaloir au travers de cette victoire le modèle de société ultra libéral, le capitalisme contre les forces démocratiques, ces forces  qui sont dans les combats et qui sont à bout de souffle et qui n’auront d’autres choix pour en finir que d’accepter cette stratégie. La guerre se termine le 8 mai 1945, les peuples de la planète se réjouissent de cette capitulation de l’Allemagne Nazi tant attendue, une période florissante va naître, il va falloir remettre l’industrie en marche et entreprendre la reconstruction, des années fastes qui aideront à panser les plaies de ce cataclysme.

Mais les stratèges  des riches ne désarment pas, ils vont taper fort pour assurer la suprématie de l’Amérique sur la planète, ils feront exploser la bombe atomique sur la ville d’HIROSHIMA comme déjà pour prévenir que l’autorité capitaliste sera le modèle de société d’après guerre. Les criminels de guerre seront poursuivis essentiellement par les rescapés des camps de concentration, pour ceux qui auront réussit à s’enfuir ils seront protégés dans les pays d’Amérique latine par les dictatures mises en place par les stratèges de la finance et la CIA au service du capitalisme. Mais ces stratèges de l’ombre ne vont pas s’arrêter là, ils vont continuer a déployer l’arme de destruction massive autrement, ils vont accepter de partager l’Europe et s’en séparer d’une partie  à YALTA , Dès lors va naître le bloc de l’Est, avec l’URSS et tous le pays satellites, la Yougoslavie, la Pologne la Roumanie, la Bulgarie, l’Albanie, la Hongrie, l’Ukraine, et une partie de l’Allemagne de l’EST la RDA, et de l’autre côté le bloc de l’Ouest comprenant tous les autres pays d’Europe et leurs Alliés. Pour les stratèges de l’argent, tous les ingrédients de la guerre froide sont réunis pour continuer le combat qu’ils ont perdu avec les armes, l’objectif n’a pas changé, faire chuter l’URSS. Pour y parvenir, une guerre larvée, sournoise, la guerre froide va naître, la guerre de l’argent est sous le joug de ce combat, les budgets d’état vont fondre dans la course à l’armement, obligeant  le bloc de  l’Est avec l’URSS a investir la majeure parti de ses budgets dans la course à l’armement, à ce jeu les Machiavels de la finance savaient que le temps travaillait pour eux.

Dès lors la société d’émancipation que les révolutionnaires Russes avaient rêvés d’instaurer se trouva en difficulté pour atteindre ses objectifs, jamais le communisme dans sa vision Marxiste ne verra le jour, très vite, des divisions commenceront à apparaître, les opposants vont donner de la voix, dans la population, les contre révolutionnaires sont encore très présents pour faire échouer la construction d’un socialisme qui dans les faits n’a jamais réellement vu le jour. Même dans le parti communiste de l’URSS certains cadres vont se dévoyer comme le veau d’or dans la bible, ils vont créer l’Aparatchisme  en faisant éclore une caste bourgeoise dans leur propre camp au sein même du mouvement politique, les stratèges de l’ombre du capitalisme était en train de prendre leur revanche, il s’en suivra les dérives du STALINISME que l’on sait les goulags, les assassinats, la ruine et la déportation pour les opposants au système, les soutiens financiers qui viendront de l’ouest pour aider a détruire ce qui reste encore un modèle pour l’émancipation des peuples, cette stratégie payante pour le capitalisme va être poursuivie jusqu'à la chute du mur de Berlin, la dissolution de l’URSS et la fin du bloc de l’Est, pour obtenir ce résultat ils créeront un syndicat dissident à GDANGS dans les chantiers navals de Pologne et  feront élire un pape polonais, le Vatican n’a pas de scrupules avec l’argent , les généraux Nazis se pavanaient bien avec les armoiries du Vatican sur les médaillons de leurs ceinturons.

Dès lors les nantis vont pouvoir enfin récupérer les terres qu’ils avaient abandonnées à Yalta, pour y installer un capitalisme sauvage, sans frontières, complètement inhumain, même un Tsar n’aurait pas fait mieux. Le retour à la case départ étant réussi voici s’ouvrir les portes de la mondialisation capitaliste la planète est invitée à ne pas choisir, on va lui imposer ce système a marche forcée comme s’il n’existait pas d’autres alternatives. La guerre du VIETNAM sera aussi une expérience des années soixante, pendant trente années les démocrates Vietnamiens vont lutter avec acharnement pour leur indépendance, la solidarité internationale donnera de l’espoir dans cette guerre que les stratèges du capitalisme ne veulent pas perdre, l’armée Américaine va utiliser toutes les armes pour en venir à bout, et, malgré sa suprématie elle va essuyer une des plus grande défaite de son histoire le peuple Vietnamien sortira vainqueur et sauvegardera son indépendance.

Les alternatives existent toujours, si la volonté populaire s’en mêle, souvenons nous en Europe dans les années soixante l’économie est malade les salaires stagnent, l’inflation est utilisée pour faire croire à une solution, en réalité c’est la fuite en avant qui va déboucher en France sur Mai 1968 année ou la droite au pouvoir est  dans l’usure la plus totale cela va provoquer une révolution qui a fait vaciller le pouvoir politique et les forces de l’argent, cette période laissera au monde du travail des acquis sociaux dont nous jouissons encore. Malgré cette poussée des forces populaires les stratèges de l’argent vont résister, en mettant tous leurs satellites au travail pour reprendre le pouvoir politique en France, ils y réussiront, avec l’aide de la social démocratie, et des syndicats à leurs bottes les étudiants rentreront dans les rangs. Après cette parenthèse, il faut alors accélérer le processus de la création de l’Europe ultralibérale, sans y associer les peuples, à cette époque fort de l’expérience de 39- 45 les gaullistes seront opposés au projet, ce sont alors les centristes et la démocratie chrétienne qui viendront au secours de la stratégie pour l’aider à réussir. Aux Etats Unis le pouvoir milite favorablement, pou  la création de l’Union Européenne avec sa banque centrale qui va être le garant de cette marche forcée avec l’Allemagne comme chef de file, suivie de la France et de l’Angleterre,  leur stratégie est de faire oublier aux peuples toutes autres alternatives, des peuples qu’ils veulent dociles, ceux qui ont résisté l’ont payé très cher en Serbie, en Bosnie en Croatie ou au Monténégro , il faut obéir aux banques, il n’est nullement question de l’Europe des peuples, c’est l’Europe de l’argent et point à la ligne qu’ils veulent construire. Les stratèges de l’ombre du capitalisme, pour arriver à leur fin, vont étouffer et museler le débat politique, la presse indépendante va peu à peu disparaître au profit des multimilliardaires qui vont acheter les organes de presses, tous les mèdias influents, ils vont transformer le métier de journaliste, qui deviendra un relais de l’information, telle qu’ils veulent qu’elle soit diffusée, sur les plateaux de télévision ce sont les sondeurs, et les politologues qui orientent le débat pour que les vrais questions ne soient pas posées. Ce manège est lié à la mondialisation à marche forcée partout sur la planète les gros moyens d’informations sont la propriété des nantis, les peuples n’auront plus droit au chapitre, la délégation de pouvoir par la voie d’élus resterait la seule solution qui serait offerte à l’expression populaire. Et pour cause, la prise en main des grands sujets par l’expression populaire serait le pire obstacle à leurs desseins macabres, d’asservissement des masses. Pendant tout ce temps, ces mêmes stratèges n’hésitent pas a se servir de la social démocratie pour en finir avec les foyers de résistances en Europe ils réussiront par ce biais à tuer l’espoir en France, en Espagne, en Italie, au Portugal,  en Grèce en faisant croire aux peuples que la gauche n’a pas de solutions, force est de constater que cette stratégie à été payante, elle a réduit a néant l’influence des partis communistes de ces pays pour les rendre  inoffensifs, et pour éviter la réapparition de poches de résistances et mettre en place la mondialisation capitaliste dont ils rêvent tant depuis si longtemps, ils vont se servir de l’extrême droite en créant des mouvements populistes nationalistes dans chacun de ces pays.

Le traité Européen ultralibéral sera imposé dans certains pays de l’union, sans concertation, et dans les pays ou le peuple à exigé un référendum, ou les peuples les plus conscients ont refusés cette Europe du capitalisme, les stratèges de la banque Européenne ont transformés les résultats pour réussir leurs desseins, à savoir une Europe ultralibérale dirigée à partir du Parlement dont ils maitrisent la majorité et gare a celui qui voudrait faire du zèle ou revenir en arrière, l’exemple de la Grèce est une vision récente des moyens qu’ils sont prêt à déployer pour mettre les peuples à genoux. Dès lors ils réussissent enfin à réaliser ce qu’ils voulaient faire quatre vingt ans plus tôt par les armes, aujourd’hui ils le font sans armes simplement avec l’économie. Dans le même temps ils sont  sur la stratégie moyen orientale d’un côté en mer noire avec l’Ukraine, ou  ils ont aidés les pro Européen ultra libéraux à s’emparer du pouvoir  et de l’autre en Méditerranée avec la Syrie ou ils ont décrétés la chute du président ASSAD en aidant les opposants en les armant ce qui à provoqué une guerre qui dure, à l’intérieur des terres, ils déstabilisent l’Afghanistan, l’Irak, la Lybie, tous ces pays ont un dénominateur commun qui s’appelle PETROLE les enjeux sont considérables mais les stratégies rencontrent des grains de sables, assassiner  Sadam  Hussein, Ben Laden, Khadafi, Massoud, et maintenant essayer d’éliminer Assad ne résoud plus les problèmes et même la création de Daesch n’y suffit pas, avec les opposants syriens irakiens lybiens ou afghans, en se servant de l’ISLAM comme moteur d’entrainement , on peut mesurer le rôle néfaste que les religions entraîne dans ces guerres, tout le moyen orient et le Magrheb n’ont pas réussit à s’émanciper de l’emprise religieuse dans les affaires de politique intérieure ou étrangère, ils sont soumis à la volonté de dieu, ce dieu qui pourtant prêche la tolérance, en réalité les stratèges manipulent une partie des  croyants qui sont utilisés purement et simplement  dans l’intérêt des affaires des nantis. De leur côté les Russes n’entendent pas se laisser entrainer dans la mondialisation telle qu’elle est dictée par les stratèges de l’ombre de la finance, ils sont titulaires d’un arsenal militaire que les stratèges les ont obligés a créer pendant la guerre froide, ils entendent visiblement garder leur indépendance, se faire respecter avec leur vision de ces régions et même si cela n’est pas la parole des peuples il n’en reste pas moins que les stratèges trouvent de la résistance face à leurs projets destructeurs, la Chine et l’Iran étant solidaires de cette résistance.

La chute des tours jumelles à New York, à donner prétexte à l’engagement de la première guerre du golfe, sous prétexte d’anéantir le  terrorisme islamiste, il y a eu l’Afghanistan avec Ben Laden, etcetera, mais qu’en est-il aujourd’hui après toutes ces années ? Y a-t-il moins de terrorisme ? On peut affirmer que non, au contraire il a augmenté, en réalité tous ces conflits ont servi d’alibi au capitalisme qui est a nouveau à bout de souffle, comme toujours il déplace le combat pour gagner du temps et continuer à amasser ces fortunes sur le dos des peuples. Les Bush, les Khol, les Mitterand, les Blair, les Chreder, et plus tard, les Obama ,les Merkel, les Sarkosy , les Hollande, les Cameron, les Erdogan, et les autres qui sont les généraux au service des puissants de la planète n’y suffisent plus le capitalisme sauvage est à bout de souffle, il ne peut plus déclencher un conflit mondial pour se refaire, il nous entraine dans le néant sans aucune vision pour l’homme, un néant qui peut anéantir l’homme dans ce qu’il est de plus noble et dont l’humain au sens propre reste le garant.

La guerre en Syrie va faire des milliers de victimes, elle va jeter sur les routes de l’exil des milliers de réfugiés, le scandale qui gronde est à nos portes, peu a peu les frontières de l’Europe se referment en laissant a l’abandon ces populations meurtries par la guerre, au sort de la Grèce et surtout de la Turquie toujours aussi fidèle à l’oncle Sam. La Turquie pour qui l’on nous vante les mérites d’un ISLAM modéré, qui profite du conflit Syrien pour assassiner les Kurdes  sur ces terres, parce qu’ils qui réclament plus d’autonomie et qui ont failli infliger une sévère défaite au gouvernement au pouvoir lors des avant dernières élections ou le parti pro Kurde a dépassé la barre des dix pour cent, le gouvernement Turc qui nie toujours avoir perpétré le génocide des Arméniens cent ans après, continue de régler dans le sang et en toute impunité les revendications des minorités nationales avec la bénédiction des stratèges de la finance et l’appui des principaux dirigeants Européen qui cela dit en passant essai d’avoir l’audace d’en profiter pour l’intégrer dans l’union Européenne. Cette entrée d’un nouveau membre de plus de soixante et dix millions d’âmes serait une manne financière pour le patronat Européen qui pourrait s’en servir pour lisser les salaires vers le bas avec plus de précarité et de chômage, puisque nous ne sommes pas dans l’Europe des peuples. Avec tout cela comme au-delà des conflits armés la planète va mal les opérations de communications se multiplient  la COP 21 en est un exemple, à l’heure ou la terre peut être comparée à un volcan prêt à exploser, la montagne à accouché d’une souris et les organisateurs se gargarisent du succès de cette initiative. La planète va mal, la nature n’y trouve plus ces repères, les saisons sont perturbées, les pôles fondent la montée des eaux est inéluctable les scientifiques sont formels, toujours au nom de l’argent ils déforêstent l’Amazonie, ils annihilent ce poumon vert capable de digérer des millions de tonnes de CO2, pour y planter des palmeraies qui produisent l’huile de palme, qui est présente dans tous les produits de l’industrie alimentaire, les Monsanto, Bayer et autres font des fortunes en produisant les pesticides qui alimentent l’agriculture intensive, en Israël ils ont construit le mur de la honte, qui sous prétexte  de se protéger des Palestiniens, s’accaparent l’eau des nappes phréatiques dans les territoires occupés, un mur dont on ne peut connaître l’issue, partout sur la planète les usines des multinationales à l’abri des contrôles sont des facteurs de pollution sans limites,  les métropoles et les mégapoles sont des outils de pollutions intensives, les routes et les aéroports avec l’essence et le kérosène créent des nuages irrespirables, le brouillard dans ces villes est un vecteur de maladies irréversibles et que constate t’on ? C’est toujours l’argent qui guide ces orientations, on retrouve donc les stratèges du capital qui menacent la survie de la planète TERRE, car dans ce combat c’est la nature qui survivra, l’homme n’est qu’une molécule au vu des enjeux.

L’homme qui a été capable de relever de grand défi dans la recherche vers le progrès va-t-il sombrer dans cette bataille ? Pourraît -il être à la hauteur  pour relever ce défi et remettre la planète en mouvement ? Pour cela une seule voie est possible ! Celle d’un monde fraternel celle d’un monde de paix, de partage et de fraternité ! L’être humain est intelligent, il est capable de créer des solutions pour s’extraire de l’impasse dans laquelle l’a plongé le capitalisme, pour cela il lui faut abandonner le modèle de l’économie de marché ultra libéral en se tournant vers une économie solidaire, fraternelle, de partage des biens et richesses de la nature,  au service des hommes. Non !

Le capitalisme n’est pas le modèle fiable dont on nous vante les mérites. Pour réussir ce combat l’homme doit avoir le droit en toute indépendance de choisir les solutions qui lui permettront d’améliorer sont cadre de vie, pour relever ce défi il est impératif de révolutionner le système tel qu’il est défini aujourd’hui, en France les relais du capital passent par l’extrême droite, la droite, et la social démocratie. La preuve en est,chaque fois qu’ils ont le pouvoir des uns aux autres ils votent comme un seul homme les décisions ultra libérales que leurs dictent les magnats de la finance et du grand patronat. Exemplela privatisation de la poste, la privatisation de la gestion des grands organismes publics comme l’eau ou l’assainissement, le recul de l’âge de départ à la retraite, le démantèlement de la couverture sociale, le gel des salaires depuis le passage à l’euro et maintenant la refonte du code du travail vers plus de précarité pour les salariés, etcetera, tous comme un seul homme ils ont démonté les règles établies par le conseil national de la résistance qui régissaient le fonctionnement de la république depuis 1945. On pourra remarquer que toutes ces nouvelles  lois détruisent le progrès vers plus de précarité, c’est donc un recul de société, mais à l’inverse, les paradis fiscaux regorges, les bénéfices des multinationales ne reculent pas bien au contraire, en France ils ferment les usines pour les importer dans les pays ou la main d’œuvre est moins chère en exploitant les ouvriers Chinois, Indiens où Africains, ils créent le chômage,  toujours en France, ils cassent le droit social en important de la main d’œuvre Européenne a bas coût, se servant des accords des Schengen autorisant la libre circulation des hommes dans son espace,  tout cela sans aucune impunités. Une question est bien posée, dans la société de consommation qui est partie intégrante de l’ultra libéralisme, comment la consommation peut-elle progresser si le chômage augmente ? Qui seront les consommateurs de demain si les populations n’ont plus de pouvoir d’achat ? On remarque là les limites d’un système à bout de souffle.

En France les seules  périodes ou ils n’ont pas réussit à réaliser leurs desseins, c’est lorsque le parti communiste Français dépassait la barre des  vingt pour cent de l’électorat, ils ne pouvaient alors réaliser ces abjectes provocations qui détruisent l’humanité parce que les représentants élus du PCF s’opposaient à eux dans les assemblées en traduisant la volonté populaire. Fort de ce constat ne faut-il pas s’atteler plus que jamais à Renforcer et redonner au parti communiste Français la place qui lui revient en France ? Une place au sein du monde du travail avec une vision moderne des outils de production qui privilégie l’humain dans sa démarche, avec un esprit coopératif dans les échanges avec d’autres pays, lui redonner sa place au sein du monde étudiant, de la création et de la recherche ? Les femmes et les hommes de demain sont parmi ceux qui s’enrichissent du savoir, peut-on construire l’avenir sans tenir compte des erreurs du passé ? L’histoire est indispensable dans le savoir, redonner sa place au PCF au sein du monde intellectuel, les artistes et créateurs ont toujours été un bouillonnement de réflexions qui animent le débat et ouvre les portes de la création il est impératif qu’ils s’associent au sein de cet outil qu’est le PCF, lui redonner sa place avec toutes les femmes et tous les hommes  qui veulent construire un avenir meilleur en y participant en étant acteur du moment, le PCF l’a fait pendant la résistance contre l’envahisseur en 1940 toutes les bonnes volontés ont construits les réseaux de résistances qui ont mit fin à l’occupation, lui redonner sa place sur la scène internationale, en développant les accords de coopérations avec les partis frères et les progressistes qui mènent des luttes opiniâtres contre l’ordre établi, lui redonner sa place au sein de la république, au sein de ces assemblées, pour garantir au générations futures un avenir meilleurs, en ne concédant aucun compromis avec les forces de l’argent.

Avoir pour objectif de créer un Parti Communiste Européen garantissant l’indépendance de chacun dans son Pays d’origine, ce que nous n’avons pas su faire au moment de la création de l’Europe, il n’est pas trop tard pour le faire aujourd’hui  et prouver que l’union des peuples d’Europe est possible sur d’autres bases, qu’il y a une alternative au capitalisme, que l’on peut se passer des financiers au pouvoir, avec de véritables coopérations, une Europe fraternelle a laquelle  les peuples auraient envie d’adhérer par les voies démocratiques, une Europe qui nous mettrait réellement à l’abri des conflits et des guerres, avec les nouvelles générations tout cela est réalisable. Pourquoi ne pas leurs imposer un smic Européen, contraindre le pouvoir politique à reprendre ses droits, développer une sécurité sociale Européenne pour garantir une couverture santé pour tous ces ressortissants, créer une centrale syndicale Européenne pour défendre des droits Européens des salariés, avoir une politique commune au niveau des transports, de l’énergie, respecter la nature remettre l’écologie au centre de la réflexion,  en quelques exemples nous pouvons inverser  les choses, en tenant à l’écart la BCE et ses satellites, pourquoi ne pourrait on pas interdire la pauvreté ?, et en faire un délit  dans une puissance financière telle que l’Europe, etc… Les combattre sur tous les fronts, sur le terrain qu’ils occupent, pour ce qui nous concerne, l’EUROCOMMUNISME n’est pas un vain mot,  le communisme tel que MARX et ENGEL l’ont imaginé reste une idée moderne pour tous les peuples du monde, l’autogestion des peuples reste la vrai solution pour les générations futures, les magnats de la finance ne sont propriétaires de rien et savent mieux que quiconque que cela est possible, prenons en pour preuve leur acharnement à détruire tout ce qui peut aller dans ce sens.
Si nous voulons inverser la stratégie de la mondialisation capitaliste, il faut rapidement s’unir, avoir pour objectif de les déposséder des moyens de production, pour les les mettre à la disposition des peuples, ce mouvement doit être planétaire, de l’autre côté sur le continent latino américain on remarque que le tonnerre gronde, nombreux sont les pays qui refusent de se soumettre à la domination dictée par les stratèges de l’ombre de la grande finance. Le dévoiement que l’on a connu dans les républiques de l’est ne doit pas faire renoncer les peuples à construire un avenir meilleur, non pas pour reconstruire ce qui a échoué, mais pour réellement édifier la société moderne dont l’homme a besoin aujourd’hui, celle qui produira une mondialisation voulue par les peuples, celle ou l’indépendance de chacun sera respectée, celle de la coopération pour l’exploitation des ressources, celle de la fraternité et de la paix. Et si toutefois le frein à cette marche révolutionnaire serait un nom ou un mot, il ne faudrait pas  que les révolutionnaires de demain s’embarrassent de ces particules pour conduire cette révolution, l’important étant le contenu et non pas la forme, qui elle, s’inscrit dans la pensée réactionnaire.

La planète va mal, c’est une guerre économique, écologique qui est en mouvement, elle est mondiale, parfois avec des armes, parfois sans armes, mais l’objectif recherché par les nantis de la terre est le même, l’asservissement des peuples au profit d’une poignée de riches, les combats sont rudes, aucune solution ne doit être négligée,  l’homme peut se sauver et sauver la planète de cette apocalypse qui l’attend, pour cela les démocrates, tous les gens de progrès, scientifiques, intellectuels, savants et  philosophes, doivent s’unir avec les salariés en mobilisant toute leur énergie et agir sans relâche contre ces malfaisants qui méprisent la condition humaine pour augmenter leurs profits. Avec l’espoir que dans cette guerre les peuples de la planète ne laisseront pas le dernier mot à ces parasites qui font tant de mal à la planète et aux hommes qui l’habitent et qu’ensemble nous réussirons à les éradiquer pour aller vers un monde de paix et de fraternité.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.