Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 

Débat n°5 : quelles pratiques militantes pour améliorer notre action ?

Les débats dans les Fédérations

Les éditos

Les éditos
 
 
 

Edito n°11

2017 : le mouvement populaire doit garder la main !

La question des perspectives politiques pour 2017 est l'un de nos trois grands débats de congrès avec le projet communiste et les transformations du PCF. C'est sur cet enjeu que le Conseil National du PCF du vendredi 15 avril a adopté une résolution.

Cette résolution vise à clarifier la proposition stratégique de la direction pour 2017 et à lancer un appel pour organiser un grand débat populaire national à partir des questions d'actualité qui mobilisent le pays pour mettre au cœur du débat de la présidentielle et d'une éventuelle primaire le débat sur un projet alternatif au néolibéralisme et aux institutions actuelles. Un objectif : permettre au mouvement populaire, aux travailleurs mobilisés contre la loi travail, aux citoyens participant à "Nuit debout", de garder la main en 2017. Extraits de la résolution :

La candidature à la présidentielle et le processus politique proposé

« La candidature de gauche à laquelle nous voulons travailler ne peut évidemment en aucun cas être celle de François Hollande qui s'acharne, malgré le rejet populaire, à vouloir repartir, ni celle d'un au autre représentant de la même politique soutenue, depuis 2012, par la direction du parti socialiste.

« (…) nous cherchons à construire une candidature en phase avec les attentes citoyennes de changement et s'appuyant sur un contrat populaire et citoyen le plus large possible » « (…) pour entraîner le maximum des forces disponibles dans toute la gauche sociale et politique pour construire une alternative à la politique de François Hollande (…) nous sommes disponibles pour construire un processus collectif citoyen, une primaire citoyenne à gauche si elle répond à ces objectifs. »

«Pour nous, un tel processus suppose de donner la priorité à la construction d'un projet politique issu de débats citoyens et porteur des exigences populaires autour de cette question « quelle France voulons-nous ? ». A son terme, on pourrait imaginer une votation citoyenne pour valider la plateforme politique élaborée par le débat et serait désigné le ou la candidate qui en serait porteur. Si un tel processus advient, les communistes auront à décider d'y engager ou d'y soutenir un candidat dans une conférence nationale conformément à nos statuts. 

L'intervention du PCF

- un travail de contact populaire d'une ampleur inégalée. C'est le sens de « la grande consultation citoyenne » que nous lançons avec l'objectif de parler à 500.000 citoyens.

- l'écriture ou la mise en avant de toutes les plateformes citoyennes et sociales qui émergent des mobilisations sociales, dans les Nuits Debout et partout où des collectifs citoyens peuvent voir le jour ;

- l'implication dans ce travail d'écriture populaire de tous les acteurs citoyens engagés dans le mouvement syndical associatif et politique avec lesquels nous devons intensifier les contacts, les espaces de dialogue, les constructions communes.

A l'automne une grande étape nationale de convergence de ces exigences citoyennes doit être construite »

« Les législatives doivent êtres abordées comme une échéance à part entière à partir d'une idée simple : quel que soit le Président, le changement aura besoin d'une majorité législative et de députés en phase avec les exigences citoyennes, qui rendent des comptes au peuples et pas au Président. Il ne faut pas seulement le dire, il faut passer aux actes dans nos priorités.

Sous des formes appropriées et propres à chaque territoire, nous appelons donc les communistes à amplifier dès maintenant le chantier de l'implication et de la construction citoyenne en engageant les constructions locales, circonscription par circonscription, qui permettront de faire émerger les projets, les candidatures, capables de porter ces exigences et de l'emporter partout où ce sera possible »

L'appel

« Le parti communiste s'adresse donc solennellement aux forces politiques et sociales, aux femmes et aux hommes qui s'impliquent dans le mouvement social, dans la vie associative et à toutes les forces disponibles pour un tel processus collectif pour leur dire : passons ensemble aux actes, en commençant par la construction d'une grande phase de débats et de consultation citoyenne.

Nous savons que la plupart des signataires des deux appels aux primaires, de nombreux écologistes et socialistes, de nombreux militants du FDG, de nombreux citoyens sont favorables à un tel processus.

Nous proposons à tous ceux qui veulent avancer de se rencontrer très vite pour organiser une première vague de débats citoyens avant l'été dans les départements. Et nous proposons qu'en juin quatre grandes rencontres de dimension nationale débattent à partir des questions d'actualité qui mobilisent le pays :

- Quelle politique de gauche en matière d'emploi et de travail, d'augmentation des salaires, pensions et minima sociaux ?

- Quelle politique bancaire, monétaire et fiscale contre l'évasion fiscale et pour que l'argent serve l'Humain d'abord ?

- Quels pouvoirs citoyens pour démocratiser la République ?

- Quelle alternative de gauche en Europe ? » 

Lire la résolution complète du Conseil National

 

Contact :

Commission transparence des débats

2, place du Colonel Fabien
75019 Paris

transparence@pcf.fr - congres.pcf.fr

 

Partages - Les textes et l'information aux adhérents en vue du 37ème Congrès