Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 

36e congrès - Le texte - Il est grand temps de rallumer les étoiles

Les statuts du PCF adoptés au 36e congrès

Discours de clôture par Pierre Laurent

Journal CommunisteS n°507 - Spécial 36e congrès - 13 février 2013

Restez informé-e

Chaque semaine, un point sur les initiatives et les débats en lien avec le congrès.

Recevoir la lettre du 36e Congrès

 
 
 

L' Amendement Nutella, l'arbre qui cache la forêt ! par Marie-Thérèse Barbay

" L' Humain d'abord ", c'est autour de ce slogan que nous nous sommes rassemblés (es) avec le FDG. Toutes et tous Unis pour que notre " Famille Humaine et la planification écologique de notre planète " soient l'aimant de notre programme, tout en instaurant entre autre, une économie au service des hommes et des femmes et non l'inverse.

Me considérant comme " néophyte " dans le Parti, n'ayant pas un niveau scolaire élevé, encore moins de connaissances scientifiques, ni de maîtrise tant sur le plan des théories communistes que sur le vocabulaire politique comment oser outre passer mes lacunes avec juste l'envie de faire un petit pas dans le débat ?

Etant donné que notre Parti souhaite et invite à faire participer tous ses adhérents et sympathisants en les impliquant à la réflexion autour de la base commune, ce qui du reste me semble t-il, est une amorce au fonctionnement horizontal que toute émancipation demande, jouer le jeu je l'espère, même à mon petit niveau, en nourrira l'ébauche .

Après lecture du livre de J. Bakan intitulé " Nos enfants ne sont pas à vendre " qui dévoile la problématique de la soumission sans contrainte et inconsciente, dès notre plus tendre enfance, par les sociétés marchandes et la proposition de loi sur l'huile de palme contenue dans la pate à tartiner " proustienne" mondialement connue, je me suis interrogée sur les réflexions et propositions que notre Parti avait eu sur cette question.

Car c'est bel est bien une question politique qui est posée.

Je pense que notre Parti devrait la faire sienne et l'intégrer pleinement dans le texte de notre base commune au paragraphe " Quand le progrès sert l'humanité " car elle pose " le devenir humain " face aux firmes qui sont en train de détruire la santé mentale et physique de nos enfants.

Pour revenir sur la résistance du fait, que les enfants ne doivent pas devenir précocement des mini-consommateurs et sortir de cette ornière, comme de nombreux intellectuels ( chercheurs, neurologues, psychiatres, sociologues ect...) B.Stiegler dans ses livres et ses nombreuses conférences, nous explique que la maîtrise du mental (avec le marketing, la pub, la traçabilité des internautes par cookies ect...) est nécessaire pour la synchronisation avec les comportements humains et les productions des multinationales.

Pour créer des besoins nous explique t-il, on nous propose un consumérisme pulsionnel des fantasmes, des fétiches, des identifications lies au marketing pulsionnel tout en nous laissant croire que nous sommes des individus libres .

L'individualisme qu'on nous prône comme l' apogée de l'accomplissement de soi n'est qu'un leurre car il est réduit à l'égoïsme, tout en étant inclus dans un comportement stéréotypé d'automatisme de répétition de masse !!!

Jean Lopjkine que j'ai que j'ai suivi lors d'un atelier de l'université d'été du Parti sur le nouvel enjeu auto-gestionnaire, nous le démontre aussi, dans son livre - une autre façon de faire de la politique - en nous disant que : " le message libéral véhiculé par Internet, contribue à masquer la précarité sociale de la nouvelle génération des jeunes diplômés, accros d'Internet, derrière les mirages du marketing, de la publicité, qui vantent la liberté individuelle, la flexibilité, la mobilité du jeune sans statut, sans attaches, sur le modèle de l'artiste, du créateur libre de toute entrave." ou plus loin : " pouvant masquer, parfois un isolement, un déracinement du lien social durable des expériences sociales réelles par des simulacres qui peuvent rester virtuels ".

Aujourd'hui la psychologie scientifique, les neurosciences, le neuromarketing fournissent aux firmes des données pouvant être utiles pour influencer des comportements et faire de nous des consommateurs corvéables à souhait.

Le neuromarketing est une arme redoutable qui utilise notre conscience comme matière première pour induire des comportements de masse et les installer dans la consommation. ( par ex: traquer par imagerie cérébrale les zones du cerveau qui s'activent face à tel ou tel produit selon qu'on soit un consommateur fidèle ou pas ).

Les effets néfastes du système capitaliste et sa domination consumériste et pulsionnelle exploitent et se nourrissent de toutes ses recherches pour faire de nos enfants des êtres lobotomisés, privés de leur faculté de juger en leur injectant insidieusement l'idée que l'émancipation ne passe et n'aboutira qu'avec l' argent, la possession et l' étalage d'objets ou de marques en se ralliant à la norme.

Christophe André lui, lance un appel à la communauté scientifique en disant : " Sartre avait incité les intellectuels à s'engager pour changer la société. Il est peut-être temps pour les scientifiques d'en faire autant ".

 

Le danger est donc bien plus grave, plus sournois , car la cible n'est plus seulement un détournement de notre esprit, de notre personnalité, la cible est d'atteindre et de toucher à la "matrice " même du cerveau, la synaptogénèse, qui structure et agit de manière indélébile, irréversible sur le développement de nos enfants pour les formater et les asservir en " bons" petits consommateurs !!

Comme je l'ai lu sur notre site dans un dossier intitulé " télévision cartes sur tables ", le spectateur devient vite l'objet manipulé d'un univers qui le dépasse.

Se poser la question de créer une autre société qui ne serait pas basée sur la domination capitaliste pose intrinsèquement le problème du : qui sommes nous et qu'est-ce qu'être moderne ?

Etre communiste implique d'être dans " le mouvement réel qui abolit l'état actuel des choses ", donc inévitablement accepter les mutations, les évolutions, les changements, les nouvelles technologies qu'elles soient culturelles, biotechnologiques, nanotechnologiques tout en transformant, inventant et créant une autre forme de société qui améliorerait nos conditions de vie. Mais comment refonder, reconstruire, une civilisation nouvelle, riche d'influences culturelles différentes, tout en étant fondamentalement libres et égaux dans ces conditions là ?

La classe dominante " celles des riches cupides " ne fait pas que de nous écraser, elle nous " robotise" et nous ampute d'une part de l' essence même de notre propre particularité.

Pour que les étoiles ne cessent pas de briller dans les yeux des générations à venir,

car ce " viol " de cerveau sur les enfants qui ampute le système nerveux n'est pas qu'un simple effet d'annonce, une alarme futuriste échappée d'une imagination débordante, il est impératif de protéger les enfants de moins de cinq ans des méfaits de la TV, des écrans numériques, des nouvelles technologies de l'information et communication qui touchent au processus d'idéalisation de la construction de soi, il est aussi nécessaire, face au partenariat public/privé, d' être très vigilant et dénoncer les sponsors pédagogiques qui font de l'Ecole Laïque un moyen de communication séduisant pour leur future clientèle ou pour se redonner une image valorisante ( voir Véolia en rôle de sensibilisateur à l'environnement et développement durable dans son jeu concours " des messages de progrès pour l'avenir de la planète sous le patronage de l'UNESCO et PNUE!!!).

Pour finir, ne pas laisser s'en remettre uniquement à la responsabilité des Parents, du monde de l'Education ainsi qu' à l'auto-régulation ou code de "bonne conduite" des recommandations de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité de la Chambre internationale associée à la Commission marketing et publicité qui préconise dans l'article A 18 que :

" la communication commerciale ne doit comporter aucune déclaration ou aucun traitement visuel qui risquerait de causer aux enfants ou aux adolescents un dommage sur le

plan mental, moral ou physique. Les enfants et les adolescents ne peuvent être représentés

dans des situations dangereuses ou dans une participation à un acte dommageable

pour eux-mêmes ou pour un tiers, ni être encouragés à participer à une activité ou

à adopter un comportement potentiellement dangereux.

L’utilisation d’un style fantastique est appropriée pour les enfants en bas âge et plus

âgés, mais elle ne peut entraîner une difficulté pour ces enfants à distinguer la réalité

de l’imaginaire.

La communication commerciale ciblant les enfants doit pouvoir être nettement identifiée en tant que telle par ceux-ci."

ou comme dans la proposition de loi enregistrée en 2010 au Sénat relative à la protection des enfants et adolescents face aux effets de la publicité à la télévision en ne demandant qu' une limitation de l' exposition des enfants face à la publicité, ne sont que pures illusions.

Nous en réduire, si je ne me trompe pas, comme nous le proposions en 2005 d'instituer une taxation de la publicité en faveur du service public et des médias alternatifs n'est pas suffisant.

Autrement dit : L'urgence est d' interdire toutes sortes de publicités touchants directement les enfants !!! ( Prendre exemple sur les pays qui ont déjà commencé).

Face aux mutations, aux avancées des nouvelles technologies du monde numérique, je fais confiance au PCF et à tous les acteurs du Front de Gauche qui oeuvrent sur cette tâche difficile qu'est la maîtrise des enjeux techniques, pour répondre au besoin de nous affranchir pour faire de nous des être marchant vers l'émancipation.

Tirons le signal d'alarme sur la nécessité d'un combat urgent à mener pour changer et améliorer l'éducation et la société en mettant fin aux principes qui ravagent nos cerveaux !

"L'humain d'abord " que nous avons proposé et proposons encore,

ne doit pas nous faire oublier : "qu' un cerveau sans conscience produit un homme inhumain. L'inhuminanisation des enfants n'est pas seulement une grande et funeste tentation de notre temps : c'est devenu l'ordinaire de notre misère." Je cite Stiegler encore une fois ( Economie de l'hypermatériel et psychopouvoir ) et m'en excuse alors pour me faire pardonner je finirai par Marx :

" Le temps est le champ du développement humain" tout consiste donc, dans la perdition ou non de notre humanité.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.