Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 

Le débat de la semaine

Le débat de la semaine

Débat n°5 : quelles pratiques militantes pour améliorer notre action ?

L'écho du débat

Les débat dans les fédérations

Les débats dans les Fédérations

Les éditos

Les éditos

Les éditos

Les éditos
 
 
 

Rôle des communistes auprès des acteurs de l’enseignement (spécificités de Marseille) - Mireille Huguet - 13

C’est à l’école et dans tous les lieux d’enseignement que se préparent les acteurs de la société de demain  Les savoirs sont l’enjeu central de la lutte des classes , c’est l’une des questions primordiales ,pour nous communistes  qui voulons changer cette société  d’inégalité et de division , quand la réponse libérale est sélection , individualisme  , fragmentation des savoirs Notre travail y est essentiel

1) LES PARENTS D’ELEVES sont des actifs relativement jeunes Ils sont en butte au capitalisme financier, ses méfaits au travail, la vie de tous les jours ,ils sont  surtout inquiets pour l’avenir de leurs enfants . L’école n’est plus l’ascenseur social  , cependant l’école porte l’ambition d’un avenir meilleur , leur attente pour l’école est très importante ( dès qu’ils sont arrivés à se poser les migrants , les réfugiés , les ROMS  cherchent à scolariser leurs enfants ) peut-on  espérer un avenir meilleur pour ses enfants  quand l’avenir est bouché ,l’individualisme ,le repli sur soi  et la peur de l’autre triomphent

Cette population peut être sollicitée pour concevoir et participer à des actions immédiates ou à venir relatives à ses problèmes

2) LES ACTEURS DE L’EDUCATION se sentent démunis devant une telle attente  car ils assistent impuissants  à la création d’une école à deux vitesses sous prétexte de moderniser l’école ,l’enseignement  public à tous les niveaux est  appauvri  mais il n’y a pas la réaction populaire qui serait nécessaire LA SOCIAL DEMOCRATIE JOUE LE ROLE DE BROUILLARD en séparant historiquement et volontairement le problème de l’enseignement  des autres , de ceux des salariés et de faire de l’éducation un monde à part « UNE LUTTE DES CLASSES FEROCE FAIT RAGE AUTOUR DE L’EDUCATION : acceptation des inégalités comme données naturelles de la mise à l’écart des milieux populaires justifiant la politique scolaire de discrimination «  (revue du projet)  L’étude des différentes réformes  scolaires : maternelle , primaires , collèges , lycées  polyvalents ou professionnels  sont à analyser dans leur contenu pour mieux  concevoir et cibler l’ action . CES REFORMES SONT UN RECUL POUR L’ECOLE  REPUBLICAINE. L’ETAT  , met en œuvre des politiques publiques très favorables  au développement des offres privées  permettant l’accès des classes dominantes aux savoirs donc aux postes de responsabilité et de décision au détriment  des autres  afin de garder leur suprématie dans le fonctionnement de la société LE RAPPORT DE L’UNICEF DONNE UN ZERO POINTE A LA FRANCE : la France est classée 35° sur les 37 PAYS DE L’OCDE en terme d’écart de résultats en lecture , math , sciences EN FONCTION DU  MILIEU SOCIAL L’ECHEC SCOLAIRE est une des causes du mal être des adolescents ; beaucoup accèdent à l’école , mais pas aux savoirs  faute de pouvoir maitriser  les codes de l’éducation  qui ne sont pas conçus pour que chaque enfant puisse développer son potentiel de capacités L’ECOLE EST EN ETAT D’URGENCE. IL NOUS FAUT UN PLAN LANGEVIN WALLON DU XXI° SIECLE Le savoir est un pouvoir UN COMBAT DE CLASSE « L’appropriation par tous les futurs citoyens DE SAVOIRS COMPLEXES est nécessaire pour qu’ils puissent agir ensemble sur le monde et le transformer puisque les technologies nouvelles vont plus vite que le cerveau humain , il faut élever le niveau de formation dans toute la société …Il importe de continuer à apprendre à penser car la pensée est un pouvoir » Le projet communiste va dans ce sens

3) MARSEILLE VILLE GOUVERNEE PAR LA DROITE , vendue A LA MAFFIA DU BETON AU SERVICE DU CAPITALISME , Et sous son contrôle GAUDIN ET SON EQUIPE EN SONT LES SERVITEURS  matériellement et idéologiquement .Le foncier est chapeauté par EUROMED et les sociétés  émanation de la VILLE comme SOLEAM et l’on prétend qu’il n’y a pas de foncier pour  le scolaire ; c’est une politique de discrimination systématique  ( dans le 12° la mairie cède un terrain public  où se trouvait un collège à un privé pour faire un hôpital privé – avant la mairie exigeait  des promoteurs  un morceau de terrain pour une construction publique en échange du permis ) Aperçu des problèmes dans le primaire

La CGT dénonce les très mauvaises conditions de travail du personnel dans  les crèches et les maternelles – personnel insuffisant et interchangeable , peu de remplaçants – 1 AGENT pour 30 ENFANTS en crèche et 60 en maternelle

INSALUBRITE des locaux scolaires  à tel point que l’ ETAT est intervenu suite à la lettre de CHARLOTTE MAGRI
Les inscriptions scolaires : le système est en inéquation avec celui de l’éducation nationale En octobre 2015 ,  7000 ENFANTS n’étaient pas inscrits à la rentrée .Ce système permet de brouiller les insuffisances et sépare  les parents des directeurs d’école des quartiers

LES TAPS (activités périscolaires dans le cadre de l’école ) qui représentent un recul éducatif, leur mise en place et leur maintien sont aussi une honte pour la ville La ville accorde 850€ par an et par enfant soit 11MILLIONS  à l’école privée (2014) Et accorde à l’école publique 9 MILLIONS sur conditions et sur 3 ANS pour les taps

ON DOIT VENIR EN AIDE AUX PARENTS pour la garde et l’éducation en dehors des heures scolaires ,les parents subissent de plus en plus « les horaires décalés » imposés par les patrons ,tout particulièrement dans le commerce et le service 

LE SOUTIEN SCOLAIRE DOIT SE FAIRE A L’ECOLE  MAIS LES ENFANTS EN DIFFICULTE NE PEUVENT PAS ATTENDRE UNE REFORME DANS CE SENS .C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT UNE SOLUTION Il y a quelques initiatives courageuses pour ces enfants .

Le SOUTIEN SCOLAIRE EST DEVENU UN MARCHE COLOSSAL «  the school business «  émanation de grands groupes financiers aidés par le MEDEF sont présents à tous les stades du développement de l’enfant . Il consolide l’individualisme ,la concurrence, et avec les difficultés de l’emploi joue sur l’inquiétude des parents. C’est un racket de haut vol qui complète l’idée que l’école publique n’est pas à la hauteur  **HANDICAPS Il n’y a guère que des associations privées pour les enfants qui ne peuvent pas intégrer le circuit normal   : chercher l’erreur !!!     **SPORT LOISIRS PISCINES STADES … ??????.**MARSEILLE DEVRAIT AVOIR UN SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE PUBLIC AU LIEU d’ENGRAISSER LA SODEXO IL N’Y A PAS DE POLITIQUE POUR L’ENFANCE ET LA JEUNESSE CONCLUSION   Il nous revient à faire un travail  de réflexion et d’information  sur ce que doit être l’école, envisager quelles actions peuvent être entreprises avec la population concernée, faire redémarrer la commission école pour l’ensemble de l’éducation
L’ensemble de l’éducation nationale doit nous interpeller PASSONS AU RANG DE CONSTRUCTEURS A partir de ce qui existe si nous voulons changer la société un jour MERCI à la MARSEILLAISE , sa journaliste Catherine WALGENWITZ Pour ses informations , à tous les  communistes bénévoles de l’éducation comme jane ,malika ,christian  , et d’autres sur le sort   sport  le, soutien scolaire, les arts …. avec qui il serait positif de voir comment travailler ensemble MIREILLE HUGUET présidente de « l’école au présent »

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.