Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 

36e congrès - Le texte - Il est grand temps de rallumer les étoiles

Les statuts du PCF adoptés au 36e congrès

Discours de clôture par Pierre Laurent

Journal CommunisteS n°507 - Spécial 36e congrès - 13 février 2013

Restez informé-e

Chaque semaine, un point sur les initiatives et les débats en lien avec le congrès.

Recevoir la lettre du 36e Congrès

 
 
 

le Front de gauche reste l'outil d'ouverture à préserver par Claude Fortin

Si actuellement notre parti ( le PCF) discute sur son devenir, il reste que le Front de gauche reste l'outil d'ouverture à préserver !

 

Décliner le fonctionnement à travers les statuts c'est essentiel, mais n'oublions pas que sans le Front de gauche, l'idée de rassembler une gauche offensive reste d'actualité. Bien entendu , certains camarades considèrent que le parti, doit avancer seul ! je ne partage pas cette idée, et je pense ne pas être le seul! Oublier une seconde d'ou l'on vient, avec tous les risques de marginalisation et donc de disparition du PCF, justement afin de conserver pour quelques uns "la pureté originelle", serait à coup sûr fatal au parti lui même ! de même qu'il ne suffirait pas d’ôter la faucille et le marteau sur les cartes pour expliquer notre mutation ! ça serait ridicule et contre productif ! déjà que certains socialistes, ont déjà retirer la Rose symbolisant leur spécificité il manquerait plus que ça !

 

Oui nos racines, ceux qui nous ont légués des acquis, celles et ceux qui sont tomber au combat, arboraient fièrement ces deux symboles révolutionnaire. Ce n'est pas pas être ringard que de vouloir préserver ce lien, car au contraire de l'Humanité qui n'est plus l'organe central du Parti, il faut que le passage de témoin entre les générations s'effectue avec la notion du temps symbolisé par notre emblème que sont la faucille et le marteau, et le journal l'Humanité s' est transformé, pour être aujourd'hui le porte voix de tous les exploités sans être forcément communistes.

 

Fidélité à nos idéaux tout en n'oubliant pas notre mémoire collective, c'est aussi un gage de nous inscrire dans la durée. Bien entendu, notre faucille et notre marteau, peut et doit également trouver avec le Front de gauche une résonance particulière. L'idée d'un repli identitaire en cette période, serait de même nature et donc aurait les mêmes conséquences qui ont été écartées après les présidentielles, sur le fait d'entrer au gouvernement! Notre légitimité, n'a de sens que si nous respectons nos engagements, et en la matière continuer avec le Front de gauche de résister et s'opposer à la tentation "libérale", même très légèrement teinté de "rose", reste encore notre objectif numéro un !

 

Enfin, nos représentants, nos dirigeants au parti doivent tout faire pour garder les liens entre toutes les composantes du Front de gauche ! Pas à n'importe quel prix, mais pas non plus avec la tentation de "Venise" ! l'échec de ce front populaire, pourrait être à bien des égards, un des moyens pour les socialistes une fois de plus de se passer de nous ! le peuple ne nous le pardonnerait pas et les adhérents du parti encore moins !

 


Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.