Les congrès du PCF

Les congrès du PCF
Accueil
 

36e congrès - Le texte - Il est grand temps de rallumer les étoiles

Les statuts du PCF adoptés au 36e congrès

Discours de clôture par Pierre Laurent

Journal CommunisteS n°507 - Spécial 36e congrès - 13 février 2013

Restez informé-e

Chaque semaine, un point sur les initiatives et les débats en lien avec le congrès.

Recevoir la lettre du 36e Congrès

 
 
 

Stratégie du Front de gauche par Claire Rabineau-Gourmel

A – Il y a des choses qui ne sont pas normales.

1- Front de Gauche imposé (pas décidé en congrès)

2- Structures informelles, électorales supplantent celle du Parti Communiste Français

* Le CN écarté des décisions stratégiques - il valide après-coup

3- L’entête des courriers internes du PCF :

Quand apparaît encore le sigle du PCF, il est systématiquement accolé le logo du Front de Gauche.

4- Les partis Communistes d’autres pays sont étouffés (on n’en parle plus)

Exemple : La Grèce, je ne vois jamais, depuis quelques années… depuis qu’on parle du Front de Gauche, dans l’Huma, d’interview du P.C. Grec. On ne voit pas d’autre point de vue que celui du C.N. (dans ce journal du PCF)

 

B – Par contre le PCF ne doit pas rester seul. « Car à chaque fois que nécessaire, nous voulons participer aux rassemblements les plus efficaces pour gagner des avancées ».

1- Cela veut dire qu’on peut s’allier de temps en temps avec ceux qui sont proches de nous pour avoir plus de poids et partager nos idées, valeurs, actions ; mais pas tout le temps !

2- Le PCF doit être en relation avec les partis de la Gauche Européenne (ils sont élus, donc représentent les peuples) pour impulser notre politique et peser dans l’apport de propositions

3- Mais il ne doit pas laisser tomber ceux avec qui il a fait route pendant des dizaines d’années. Il y a censure (dans l’Huma cela se voit). On critique télé radios qui n’invitent pas souvent le PCF et le Front de Gauche, (exemple Yves Calvi dans « C’est dans l’air ») et on fait pareil.

Par exemple en Grèce, j’ai envie de savoir ce qui se passe vraiment dans ce pays. J’aimerais avoir 2 sons de cloche. Bien sûr il y a des divergences, mais au moins, dans une interview, à la fin, on peut se faire une opinion.

 

Conclusion

Dans la fenêtre 4 (Base Commune) Avenir du Front de Gauche, il est écrit : « Nous Voulons renforcer le Front de Gauche »

Et plus loin, dans la même fenêtre « nous voulons engager un débat sans tabou ».

Il aurait fallu exprimer autrement ce problème à la discussion des adhérents par exemple par des questions. Quelle analyse faisons nous de notre participation au Front de Gauche ? Quelles contradictions rencontrons nous ? et surtout, A quoi veut-on aboutir ?

A la différence des autres fenêtres, ici, aucune question n’est posée.

Il n’est résumé que l’idée majoritaire du CN.

A croire qu’on nous impose celle-ci et qu’il n’y a qu’à entériner.

Or veut-on aboutir à un nouveau parti comme en Grèce Syriza ? où la coalition de 17 organisations vient de déposer ses statuts en juin 2012 en vue d’être transformé en parti (voir Huma du 29/11 & HD du 29/11 au 5/12).

Dans la base commune il est écrit page 30 : « Le parti de l’Humain d’abord », n’y a-t-il pas double langage ?

Il faut être vigilant, avoir des exigences à ce sujet.

 

« La Diversité est autant de chances de s’élargir au citoyen ». Éric Coquerel du Parti de Gauche.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.